Τετάρτη, 25 Δεκεμβρίου 2013

η Σύλληψή μου ΕΙΝΑΙ ΚΟΙΝΩΝΙΚΗ ΑΔΙΚΙΑ ΚΑΙ ΜΑΣ ΑΦΟΡΑ ΟΛΟΥΣ

Άρθρο για τη σύλληψή μου στο RTL.
Τις επόμενες μέρες θα κάνω και έγγραφη αναφορά στα γραφεία της διεθνούς αμνηστίας.
Γύρω από την πλατεία είναι γεμάτοι οι δρόμοι με "μανάδες" με τα κλεμένα παιδάκια, που τους περιμένει ένα Βανάκι. Τους το ανέφερα δεκάδες φορές και ίσως γι αυτό στοχοποιήθηκα.
Σχεδιάζω και μια διαμαρτυρία "Έκπληξη" στην Grand place.
ΔΕΝ ΕΙΝΑΙ ΠΡΟΣΩΠΙΚΗ ΔΙΑΜΑΧΗ.
ΕΙΝΑΙ ΚΟΙΝΩΝΙΚΗ ΑΔΙΚΙΑ ΚΑΙ ΜΑς ΑΦΟΡΑ ΟΛΟΥΣ

Το περιστατικό ΕΔΩ
My article      HERE 



A l’approche des fêtes de fin d’année, il est fréquent de voir un peu partout des hommes déguisés en père Noël qui se proposent de poser avec vos enfants. C’est le cas de Diamantis qui, lui, se promène essentiellement sur la Grand-Place de Bruxelles. Samedi dernier, il a eu une altercation avec les forces de l’ordre qui lui ont reproché de n’avoir aucune autorisation pour exercer cette activité
Diamantis, un homme qui se déguise en père Noël et arpente la Grand-Place de Bruxelles durant le mois de décembre, a pris contact avec notre rédaction pour expliquer un différend qu’il a eu avec la police samedi dernier. "Cela fait plusieurs années que je fais le père Noël sur la Grand-Place à l’approche des fêtes de fin d’année pour faire plaisir aux enfants et, à l’occasion, gagner quelques euros. Je n’avais jamais eu de problème, mais samedi, j’ai fini au commissariat", nous a-t-il écrit via notre page Alertez-nous.

Pas d'autorisation
Samedi vers 18h, Diamantis se promenait, déguisé en père Noël, sur la Grand-Place, comme presque tous les jours précédant le 25 décembre. Deux policiers lui ont demandé son autorisation d’artiste de rue, mais il n’en avait pas. Il a en effet appris le 1er décembre qu’il lui en fallait une, mais à cette date, toutes les autorisations pour le mois de décembre avaient déjà été attribuées. Selon Diamantis, les policiers sont alors mis à lui crier dessus et l’un des policiers l’aurait poussé, il aurait heurté le sol et se serait évanoui.

"Il a occasionné des troubles sur la voie publique"
Du côté de la police, la version n’est la même. "Quand les policiers lui ont demandé de partir de la Grand-Place parce qu’il n’avait pas d’autorisation, l’homme s’est mis à crier, il a occasionné des troubles sur la voie publique. Les policiers ont donc décidé de l’emmener au commissariat le plus proche (qui se situe une centaine de mètres) pour qu’il se calme et qu’il n’effraie pas les enfants qui se trouvaient là", a expliqué Ilse Van de keere, porte-parole de la zone de police Bruxelles Capitale – Ixelles. Lors du trajet vers le commissariat, l’homme se serait laissé tomber et aurait simulé un malaise. "Nos agents de police ont appelé une ambulance pour être sûrs que tout allait bien et l’examen de l’ambulancier a révélé que le "père Noël" était en très bonne santé", a ajouté la porte-parole.

"Nous avons décidé de le garder en cellule jusqu’à la fin du Marché de Noël"
Arrivé au Commissariat, Diamantis a été placé en Cellule. "J’y suis resté entre 3 et 4 heures. On ne m’a laissé qu’un t-shirt, un jeans et des chaussettes. Quand j’ai demandé de l’eau et une couverture parce que j’avais froid, on m’a dit que je n’étais pas à l’hôtel. L’un des policiers m’a également insulté", a-t-il expliqué. Encore une fois, la police n’a pas la même version des faits. "Nous avons décidé de le garder en cellule jusqu’à la fin du Marché de Noël, comme l’article 22 de la loi sur la fonction de police le prévoit. Selon le rapport de police, l’homme n’a été victime d’aucun mauvais traitement", a précisé Mme Van de keere.

Comment obtenir une autorisation?
Diamantis aurait pu "jouer au père Noël" s’il avait été en possession d’une autorisation d’artiste de rue. Ces autorisations sont délivrées par la cellule animation en rue du service culture de la ville de Bruxelles. Fabien Résimont, responsable de la cellule, nous a expliqué qu’il y avait deux moyens d’obtenir le précieux sésame : "Soit se sont des artistes diplômés et ils bénéficient d’une autorisation directe, soit se sont des artistes autodidactes et ils doivent alors passer une audition." Ces auditions ont lieu une fois par mois et les artistes doivent présenter un projet. Si leur projet est accepté, ils reçoivent l’autorisation environ une semaine après l’audition. "Nous ne pouvons attribuer que 50 autorisations, nous privilégions donc les projets qui défendent un réel travail artistique. Il est donc très probable que ce père Noël n’aurait pas reçu d’autorisation", a précisé M. Résimont.

Clémentine Dubuisson
Un père Noël arrêté sur la Grand-Place de Bruxelles: "On ne voulait pas qu'il effraie les enfants"

Un père Noël arrêté sur la Grand-Place de Bruxelles: "On ne voulait pas qu'il effraie les enfants"

A l’approche des fêtes de fin d’année, il est fréquent de voir un peu partout des hommes déguisés en père Noël qui se proposent de poser avec vos enfants. C’est le cas de Diamantis qui, lui, se promène essentiellement sur la Grand-Place de Bruxelles. Samedi dernier, il a eu une altercation avec les forces de l’ordre qui lui ont reproché de n’avoir aucune autorisation pour exercer cette activité.

25 Décembre 2013 09h30



Δεν υπάρχουν σχόλια: